No-made 2017 : (...)

No-made 2017 : Dématérialisation

Un exercice de style sur la "dématérialisation" suivant les diverses approches possibles : Étymologique, Scientifique, Environnement développement durable, Philosophique, Informatique, Territoriale et Economique". Beau challenge pour la trentaine d’artistes du collectif No-made 2017 qui, bien sur, a répondu présent pour décliner sa propre interprétation de ce ce thème.

C’est le vendredi 8 septembre qu’à eu lieu le Vernissage de cette nouvelle édition avec près de 180 visiteurs et en présence, entre autres, de Monsieur Xavier Beck (Maire de Cap d’Ail & Conseiller Départemental des Alpes Maritimes) et de Monsieur Xavier Delmas (Adjoint à la Culture).

Le samedi 16 septembre a donné lieu à de nouvelles manifestations culturelles auxquelles 50 visiteurs ont assisté.
- Tout d’abord à 11h, l’ensemble musical MusiKa Falsa s’est joyeusement commis dans l’improvisation instrumentale mélangeant sans vergogne acoustique et électroacoustique afin d’offrir aux auditeurs un espace de rêve inouï et célébrer l’instant
de la rencontre.
A cette occasion, les musiciens se sont associés à l’artiste plasticien Philippe Dummont, pour réaliser ensemble une performance graphique et musicale en trois mouvements.
- Puis à 19h, ce fut "Face à la mer", une lecture vidéo/performance d’après la trilogie du naufrage de Lina Prosa

Si vous n’avez pu venir à No-made 2017, cliquez sur la photo pour démarrer le diaporama, voir l’oeuvre de Denis Gibelin partie 1 et partie 2 ou regarder le reportage de Monaco Chanel
Zoom
No made 2017

Alexandra Allard

 

L’Escalier de P. Stapleton & A. Cornelli - Planets de P. Stapleton